Accueil > L’OFFRE DE FORMATION > L’Actualité des Disciplines > Français > Sortie pédagogique des 2de5 et des 1ères HLP à l’École des Beaux-Arts de Paris : (...)

Sortie pédagogique des 2de5 et des 1ères HLP à l’École des Beaux-Arts de Paris : Visite de l’exposition « Des lignes de désir »

par Anne-Marie Christien

Deux classes ont pu bénéficier d’une visite guidée de l’exposition « Des lignes de désir » à l’Ecole des Beaux-Arts : jeudi 29 février pour les 2de5 de Mme Toumarkine (professeure de français) et jeudi 14 mars pour les 1ères HLP de Mme Perchenet (professeure de français également), une excellente occasion d’enrichir sa culture artistique en découvrant quelques facettes de l’art contemporain d’aujourd’hui à travers le travail de 28 jeunes artistes diplômés en 2023 par l’École des Beaux-arts avec les félicitations du jury : les Félicités.

Découverte d’une École d’art et de ses formations : les Beaux-Arts de Paris, une histoire ancienne

Elle a été créée en 1648 par le Cardinal de Richelieu. Elle s’appelait alors l’Académie. Dissoute lors de la Révolution française, elle devient École des Beaux-Arts sous le premier Empire, changeant plusieurs fois de site avant de s’installer quai Malaquais.
Les études durent 5 ans, avec un premier cycle qui équivaut à la licence et un deuxième cycle au Master. Pour s’exercer à différentes pratiques, les étudiants peuvent choisir plusieurs ateliers parmi les 35 proposés : chacun est dirigé par un professeur ou un chef d’atelier et est conçu comme un lieu de pratique artistique, d’expérimentation, d’échanges et de débats. Seul le cours de dessin est obligatoire pour tous car c’est la base de toutes les pratiques artistiques.
C’est aussi un musée qui conserve 40 000 œuvres très diverses, du Moyen Age à nos jours avec des espaces d’exposition et également une maison d’édition.

Visite accompagnée de l’exposition « Lignes de désir », et d’ailleurs, pourquoi ce titre ?

Le titre choisi pour cette exposition fait référence à l’artiste Richard Long qui, en 1967, trace en marchant dans un paysage une ligne d’herbes écrasées qu’il intitule «  A Line Made by Malking  » comme les chemins créés au fil du temps sous les pas des animaux et des hommes. Ces chemins intuitifs, en marge des routes « officielles » sont appelés « lignes de désir ». En écho à ces chemins, cette exposition présente les trajectoires des 28 Félicités de 2023, « tels des marcheurs dans le paysage artistique de demain »

L’art contemporain : une variété de techniques, de supports et de matériaux et beaucoup de questions

Accompagnés par Magalie, la médiatrice, les élèves ont pu découvrir différentes formes d’art : installations [1], créations numériques, vidéos, sons et sculptures, collages, peintures, dessins, photographies, performances artistiques [2] offrent un aperçu des pratiques artistiques contemporaines, ouvrant des pistes de réflexion sur l’art et le monde d’aujourd’hui. Ce sont des œuvres qui interrogent notamment sur les excès de la modernité.

Par exemple, l’usage de différents matériaux ou de déchets, découlent d’une réflexion sur le travail et l’artisanat avec un questionnement sur la nature des objets et leur fonctionnalité dans notre société de surconsommation.

Une discussion sur ce qu’est l’art

Autre aspect très intéressant dans cette exposition, ce sont les différents niveaux de lecture. Ainsi, dans la première salle, œuvres contemporaines et œuvres « patrimoniales » des anciens Prix de Rome dialoguent, contrastent et se répondent.
Une discussion s’engage avec les élèves sur ce qu’est l’art, sur ce qui peut être désigné comme œuvre d’art. Plusieurs sensibilités se dégagent : les tenants d’un art plus classique, plus figuratifs et ceux, nettement moins nombreux, plus sensibles à l’art contemporain, plus conceptuel. Mais les élèves s’interrogent, se questionnent, éprouvent des émotions contraires, s’offusquent parfois, aiment ou n’aiment pas. Le pari est gagné : l’exposition n’a laissé personne indifférent.

La visite s’est achevée par un atelier croquis qui a permis aux élèves de s’attarder sur leurs œuvres préférées.

Aperçu en images dans le portfolio

Notes

[1Installation : on parle d’installation quand une œuvre d’art est pensée comme un espace immersif dans laquelle le visiteur peut entrer et déambuler

[2La performance : c’est le moment où l’artiste fait quelque chose, se met en jeu devant un public, l’œuvre créée est donc éphémère.

Portfolio